Les hommes du Clemenceau

Les coulisses d'un porte-avions constituent déjà un décor exceptionnel.

Mais que se passe-t-il donc dans le ventre de la "bête" ? Comment vit-on dans les entrailles de ce géant lorsque l'on est mécanicien, prêtre, plongeur, boulanger, pompier ou simple matelot ?

Ce film a été tourné à bord du Clémenceau, lors de sa dernière mission. Il constitue un dernier témoignage de la vie à bord de ce type de navire. Depuis, le Foch a également été désarmé... et la vie est bien différente à bord du «Charles de Gaulle».

LES HOMMES DU CLEMENCEAU

Film documentaire de 26'

Ecriture et réalisation : JF Perigot
Co-réalisé avec Grégoire Gosset et Raphaël Van Montagu
Montage et commentaire : JF Perigot
Production IN DEED paris / Encyclopédia 1999
Diffusé sur France 3 Ouest et France 3 Ile de France"

Retour

Clémenceau porte-avion

Commentaires (3)

ourex
  • 1. ourex | 07/08/2014
Superbe et merci pour ce petit film, bien que pingouin resté à terre, quelle nostalgie!
Dodo
  • 2. Dodo | 06/08/2014
En 62, lors de la croisière noire (j'étais sur le Tartu) On a été faire la guerre des langoustes au Brésil. On a vu le Brésil sur écran radar, pas mieux mais on avait la musique locale .... samba....
Au retour à Dakar j'ai été transféré une dizaine de jours sur le Clemenceau qui descendait à Pointe Noire au Congo. Ils avaient besoin d'un plongeur en rab. À bord du Cle j'ai accepté. je vivais dans un poste de sécuritars et j'avais gardé mon bachi du Tartu. P'tainnn, je me suis fais arrêté au moins 20 fois par jour pour expliquer pourquoi j'avais un ruban : Tartu. C'est facile quand un petit grade te pose la question en curieux/copain, mais quand un officier te bloque dans une coursive et qu'il faut lui raconter ta vie.. et en plus il fallait que je montre un document de transfert provisoire que je devais toujours garder sur moi.
Finalement j'en ai parlé au bidet, il m'a filé un ruban du Clem. et j'ai été membre de l'équipage de ce PA pendant plus d'une semaine.
Flappy
Je me suis retrouvé dans la peau de ce jeune mousse embarqué;
Le jour ou je suis allé voir mon frère embarqué comme commis aux vivres sur le "Clem" e 1972.
A la coupée, pas de pb, on me conduit jusqu'à son poste.
Nous passons une paire d'heures ensemble et je décide de rentrer sur mon bord, le "Basque"
Il m'a fallu deux heures pour retrouver la coupée après visite presque complète du bord
Vous devez être connecté pour poster un commentaire