Disparition du sous-marin La Minerve(1968)

La perte de la Minerve et de ses 52 hommes d'équipage restera comme l'une des plus grandes tragédies de la sous-marinade française. Il y a quarante sept ans, le 27 janvier 1968, le S 647 disparaissait, corps et bien, au sud-est du cap Sicié, par des fonds de plus de 1500 mètres. Sortie de carénage quelques mois plus tôt, la Minerve, septième sous-marin du type Daphné, était alors très moderne. Lancé en octobre 1961 à Nantes, aux chantiers Dubigeon, le bâtiment avait été mis en service en juin 1964. L'accident ne laissera aucun survivant et causera un profond traumatisme dans la Marine nationale, d'autant qu'un autre sous-marin du même type, l'Eurydice, allait lui aussi disparaitre accidentellement deux ans plus tard. Collision, voie d'eau, noyage via le schnorchel, défaut de l'appareil à gouverner, explosion interne... Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer le naufrage. « Il est possible que l'accident soit le résultat d'un défaut de conception du sous-marin, auquel s'ajouterait la réaction en chaîne d'incidents mal maîtrisés. Deux principaux problèmes se posaient à l'époque, d'une part l'ergonomie du matériel, qui ne permettait pas toujours de réagir avec toute la promptitude nécessaire à un incident, d'autre part des difficultés de formation des équipages, à un moment où la constitution des équipages des premiers SNLE type Le Redoutable demandait beaucoup de monde, et où les méthodes d'entraînement étaient encore assez artisanales. Il n'y avait, par exemple, pas de simulateur à terre », explique le site Netmarine . Pour en savoir plus sur le sous-marin et son histoire, nous vous conseillons également de consulter le site s.m.minerve, où l'on peut notamment découvrir des photos d'époque, comme celle servant d'illustration à cet article
Alors que l'épave n'a jamais été localisée précisément, une messe sera célébrée ce matin en l'église Saint-Louis de Toulon pour commémorer la catastrophe et rendre hommage aux 52 marins disparus à bord de la Minerve.

Retour

Commentaires (4)

francois
Moi aussi je m'en rappelle bien.....quatre en tout on échappé à la mort.

Image
ourex
  • 2. ourex | 25/01/2015
Je m' en souviens comme si c' était hier, idem pour l' Eurydice d' autant plus que mon Père ancien Mataf était scotché à le TV, pour ces tristes infos une seule chaîne pour nous à l' époque! Paix à leurs âmes! (RIP).
Flappy
47 ans déjà, c'était l'année de mon entrée dans la marine
francois
À la préfecture maritime de Toulon, une conférence de presse rend compte de la disparition du sous-marin La Minerve, qui n'est pas rentré au port après un exercice. Les recherches, aussitôt entreprises, en particulier par les appareils du porte-avion Clemenceau, n'ont rien donné. Elles sont poursuivies par les hélicoptères qui ont rallié la base de Saint-Mandrier. ici
Vous devez être connecté pour poster un commentaire